Le président Wulff ne tient plus qu’à un fil

Le président Wulff ne tient plus qu’à un fil dans Opinions
Handelsblatt, 3 janvier 2012

L’étau se resserre sur le président allemand. Imposé par Angela Merkel en 2010 contre l’opinion publique, le très discret Christian Wulff pourrait devoir quitter ses fonctions précipitamment. C’est du moins ce qu’anticipe le quotidien économique Handelsblatt, qui titre sur « le président rétréci« .

Depuis la mi-décembre, Wulff est pris dans un scandale autour d’un crédit privé de 500 000 euros acquis en 2008 auprès d’un homme d’affaires allemand, qui lui a également payé des vacances. Il est désormais accusé d’avoir porté atteinte à la liberté de la presse. Apprenant que Bild allait révéler ces affaires, le président a décroché son téléphone pour mettre en garde le rédacteur en chef du tabloïd, ainsi que d’autres quotidiens nationaux, les menaçant de poursuites pénales et invoquant une “guerre” entre la présidence et certains médias.

Pour la presse allemande, cela témoigne de l’incapacité de Wulff à se mettre à la hauteur de son rôle de conscience morale du pays, le seul accordé à une fonction de président purement honorifique en Allemagne. « Il n’a jamais été un grand président« , estime ainsi leHandelsblatt, qui souligne que des députés de la majorité se joignent désormais à l’ooposition pour réclamer sa démission.

Jean-Louis pour Presseurop

 

Le droit de savoir |
Lesenegalais |
Aurélien Brillant MIAMISSA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RTI VERITES
| unsa-cprpsncf
| Parti Libéral Tunisien