Archives pour la catégorie Pétitions

Presse | Pacte Finance-Climat

Presse | Pacte Finance-Climat.

Transmis par Jean-Louis

» Un défi bleu comme l’océan, par Saman Musacchio

» Un défi bleu comme l’océan, par Saman Musacchio.

Source : « Les crises », le blog d’Olivier BERRUYER

Transmis par Jean-Louis

Le cadeau macabre de Trump à son fils – Avaaz

Trump vient de faire un cadeau macabre à son fils: il a changé la loi pour autoriser les impitoyables chasseurs américains à massacrer des éléphants en Afrique et rapporter les têtes chez eux comme trophées.

Trump Jr. a tué et mutilé un éléphant — et aujourd’hui, son père le récompense, en permettant à tout le monde de participer au massacre et de ramener des organes à la maison en souvenir, alors même que le braconnage des éléphants menace la survie de ces incroyables créatures.

Faisons entendre un gigantesque tollé mondial pour faire honte aux États-Unis et les forcer à abandonner ce plan révoltant. Lorsque notre appel sera immense, Avaaz collaborera avec d’importants pays africains pour remettre les signatures lors de la grande conférence sur la protection de la faune sauvage qui a lieu dans quelques jours. Signez en un clic:

Sauvez les éléphants: abandonnez ce plan révoltant

Au Président Trump, aux services américains de la pêche et de la faune sauvage, et aux organes de protection de l’environnement partout dans le monde:
Les éléphants sont menacés d’extinction et ce n’est pas le moment d’affaiblir leur protection. La chasse aux trophées encourage le massacre des éléphants, augmente la demande pour leurs organes et introduit un double language qui complique la lutte contre le braconnage pour l’ivoire. Nous vous demandons de revenir sur votre décision d’autoriser l’importation de trophées d’éléphants, avant qu’il ne soit trop tard.

Sauvez les éléphants: abandonnez ce plan révoltant

L’administration Trump avance que seuls la Zambie et le Zimbabwe seront concernés par la levée de l’interdiction de l’importation de trophées, et ces pays prétendent que leurs populations d’éléphants sont durables et bien gérées. Mais il y a seulement 21 000 éléphants en Zambie, quand ils dépassaient les 200 000 il y a à peine 45 ans. Et au Zimbabwe, des membres du gouvernement piègent les éléphanteaux pour les vendre aux zoos!

Selon les experts, il sera presque impossible de mettre fin au braconnage si de riches Américains chassent les éléphants pour se distraire. La seule manière de sauver les éléphants de l’extinction est d’arrêter de les tuer, et de réduire la demande pour leurs organes.

Lorsque Cecil le lion a été abattu, un tollé international a forcé les États-Unis à mieux protéger ces animaux. Aujourd’hui, faisons de même – avant qu’il ne soit trop tard pour les éléphants!

Quand les responsables gouvernementaux en charge de la protection de la faune sauvage se réuniront dans quelques jours, accueillons-les avec un immense appel pour que les États-Unis abandonnent leurs noirs desseins. Signez maintenant en un clic et partagez tout autour de vous!

Sauvez les éléphants: abandonnez ce plan révoltant

À de nombreuses reprises, notre mouvement s’est rassemblé pour les éléphants. Nous nous sommes battus pour que l’ivoire soit interdit, nous avons financé des opérations sous couverture contre les braconniers et plaidé sans relâche pour une plus grande protection. Rassemblons-nous de nouveau aujourd’hui pour ces créatures exceptionnelles.

Avec espoir et détermination,

Bert, Spyro, Sarah, Danny et le reste de l’équipe d’Avaaz

Transmis par Jean-Louis

POUR PLUS D’INFORMATIONS

L’administration Trump réautorise l’importation de trophées d’éléphants (Le Figaro)
http://www.lefigaro.fr/international/2017/11/16/01003-20171116ARTFIG00355-l-administration-trump-reautorise-l-importation-de-trophees-d-elephants.php

En réautorisant le commerce de l’ivoire, Trump encourage le braconnage des éléphants (Paris Match)
http://www.parismatch.com/Actu/Environnement/En-reautorisant-le-commerce-de-l-ivoire-Trump-encourage-le-braconnage-des-elephants-1396379

Zimbabwe : la vente d’éléphanteaux à la Chine « écœure » les ONG (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/07/07/le-zimbabwe-a-vendu-24-jeunes-elephants-a-la-chine_4674074_3212.html

UE, États-Unis: sauvez les lions africains (Avaaz)
https://secure.avaaz.org/fr/save_africas_lions_loc

Le cadeau macabre de Trump à son fils - Avaaz dans ça pue ! 13515666374

 



Avaaz est un réseau citoyen mondial de 44 millions de membres
qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (« Avaaz » signifie « voix » dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 18 pays et 6 continents et travaille dans 17 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.

Pour contacter Avaaz écrivez-nous en utilisant le formulaire suivant: https://www.avaaz.org/fr/contact, ou appelez-nous au +1-888-922-8229 (États-Unis).

Avaaz – Fermez les paradis fiscaux. MAINTENANT!

 

viaAvaaz – Fermez les paradis fiscaux. MAINTENANT!.

Transmis par Jean-Louis

CADTM – De Genève à Belgrade : les dettes publiques au cœur des débats

CADTM – De Genève à Belgrade : les dettes publiques au cœur des débats.

Transmis par Jean-Louis

Grèce : En finir avec les dettes illégitimes | Collectif de citoyens contre l\’austérité de la Grèce et de l\’Europe

Grèce : En finir avec les dettes illégitimes | Collectif de citoyens contre l\’austérité de la Grèce et de l\’Europe.

Transmis par Jean-Louis

» Pétition pour la réouverture immédiate du carnet Russeurope, par Jacques Sapir

» Pétition pour la réouverture immédiate du carnet Russeurope, par Jacques Sapir.

Source : « Les crises », le blog d’Olivier BERRUYER

Transmis par Jean-Louis

La bataille pour al-Aqsa vient à peine de commencer (Al Jazeera) — Linah Alsaafin et Budour Hassan

La bataille pour al-Aqsa vient à peine de commencer (Al Jazeera) — Linah Alsaafin et Budour Hassan.

Source : Le Grand Soir

Transmis par Jean-Louis

Raquel Garrido, Insoumise… et chroniqueuse pour C8 – Arrêt sur images

Raquel Garrido, Insoumise… et chroniqueuse pour C8 – Arrêt sur images.

Transmis par Jean-Louis

Pour nos droits sociaux

E. Macron et sa majorité entendent casser encore plus le Code du travail.

Ils s’inscrivent dans les objectifs poursuivis au titre des lois Macron, Rebsamen et El Khomri, et aggravent le démantèlement du droit du travail au détriment des salarié-es, particulièrement des jeunes et des plus précaires, qui sont majoritairement des femmes.

Comment parler de démocratie quand un simulacre de négociation syndicale à huis clos est organisé et que les organisations syndicales ne sont pas écoutées alors qu’elles portent des propositions et des revendications alternatives ?

Comment parler de démocratie quand les ordonnances, ce procédé autoritaire, réduisent l’Assemblée Nationale à n’être qu’une chambre d’enregistrement ?

Quelle démocratie quand tout se déroule principalement l’été, pour éviter tout débat avec le monde du travail, et plus largement avec les citoyen-n-es qui ne manqueront pas de s’exprimer et de se mobiliser ?

Sous prétexte de favoriser l’emploi, alors que les politiques de flexibilité sont un échec et appauvrissent les salarié-es, E. Macron entend organiser un passage en force pour des contre-réformes promues de très longue date par le Medef.

Le projet de loi d’habilitation, qui cadre les ordonnances, le signifie très clairement. Se préparent un grave rabotage des droits des salarié-es et la quasi toute-puissance des employeurs, avec :

– la définition de l’ensemble de la réglementation du travail, y compris les salaires et les règles de sécurité, au niveau de l’entreprise, même si l’accord de branche ou le contrat de travail ont prévu des dispositions plus favorables. Alors que nous militons pour une hiérarchie des normes, ils veulent imposer un code du travail par entreprise !

– le levier du référendum d’entreprise à l’initiative des patrons et au détriment de la démocratie sociale, pour soumettre toujours plus les salarié-e-s aux exigences patronales,

– le plafonnement et la barémisation imposés des indemnités prud’homales suite à un licenciement abusif,

– des conditions des licenciements économiques facilitées,

– l’assouplissement du recours aux contrats précaires, notamment un CDI « de projet » qui de facto fait du CDD la norme,

– la révision du compte pénibilité,

– une fusion des instances représentatives des salarié.e.s, qui va diminuer encore leurs prérogatives, supprimer de facto la spécificité des CHSCT, et amorce la remise en cause des délégués syndicaux dans l’entreprise,

Cette casse lourde du code du travail change notre modèle social et détruit presque toutes les conquêtes des luttes sociales d’hier, longues et douloureuses. Elle renforce une contre-révolution libérale-autoritaire, au service des plus fortunés…et aux dépens d’une majorité de la population qui se paupérise !

Cette casse du Code du travail n’est qu’une partie du projet de société Macron !

Outre la banalisation de l’état d’urgence qui permettra de museler le mouvement social, c’est aussi la continuité de l’austérité, les attaques contre les Services publics, les fonctions publiques de l’Etat, hospitalière et territoriale, la remise en cause du statut général des fonctionnaires et de leurs statuts, de la Sécurité sociale et plus généralement de la protection sociale et des retraites, qui sont programmés. Les projets du gouvernement prévoient également un soi-disant élargissement des droits au chômage -aux non-salariés /es et aux démissionnaires – qui s’accompagne de la fin de l’assurance chômage remplacée par un système de solidarité d’Etat financé par une hausse d’impôt (la CSG) qui touchera avant tout les classes moyennes et les salarié/es.

Des alternatives existent à la casse du Code du travail, des services publics, de la sécurité sociale et plus largement des protections sociales. Des alternatives existent au manque de démocratie et à l’état d’urgence permanent.

Nous demandons l’abrogation de la loi El Khomri et de tous les textes régressifs qui l’ont précédée. Nous refusons cette loi de casse XXL du code du travail. Nous défendons un droit du travail avec davantage de droits pour tous et toutes les salarié-es, leurs représentant-es, les Comités d’entreprise (CE), les Comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Nous voulons des médecins du travail non soumis au patronat, et davantage d’inspecteurs-trices du travail avec une garantie d’indépendance. Nous voulons un droit du travail plus accessible, plus effectif, avec un accès au juge facilité, des sanctions réelles et rapides des violations aux règles qu’il prévoit. Nous portons ces alternatives et d’autres, pour une société plus juste, plus égalitaire, plus écologique, qui respecte l’égalité femmes-hommes. Nous exigeons une réforme du service public de l’emploi qui maintienne le régime assurantiel, permette la représentation des chômeurs, et chômeuses, réintroduise le droit du chômage dans le code du travail.

L’heure est aujourd’hui à la mobilisation la plus large !

Nous, militant-es associatifs, syndicalistes, politiques, intellectuel-le.s, salarié.e.s de toutes catégories avec ou sans-emploi, jeunes, retraité.e.s, appelons à construire la mobilisation pour faire échec à ces projets et construire une alternative au service du progrès social.

Source : Collectif « pour nos droits sociaux »

Transmis par Jean-Louis

12345...40

Le droit de savoir |
Lesenegalais |
Aurélien Brillant MIAMISSA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RTI VERITES
| unsa-cprpsncf
| Parti Libéral Tunisien